Logo numerev
Cahiers de Psychologie Politique

La guerre des psys qui a été relancée plutôt que déclenchée par la parution en 2005 du Livre noir de la psychanalyse a déjà connu et connaîtra encore d’autres rebondissements.

Un retour à certains textes fondamentaux longtemps négligés de Freud devrait d’abord permettre à la psychanalyse française de mieux ajuster sa réplique à la publicité de la nouvelle biopsychiatrie à base de techniques comportementales et pharmacologiques, en situant plus clairement son attitude à l’égard de partenaires tels que la psychologie, la médecine et la philosophie (ch. 1-5).

Ce livre présente ensuite une analyse critique des principaux ouvrages et autres contributions qui ont proposé une réponse au Livre noir afin de mieux comprendre en quoi et pourquoi le nouveau biopouvoir généticien et comportementaliste de source états-unienne a pour allié naturel le fondamentalisme cognitiviste. De ce point de vue, il propose de poursuivre de manière conséquente la tâche essentielle, même si ce n’est pas la seule, d’une critique généralisée de la psychologie objective contemporaine.

L’auteur y évoque également certaines figures célèbres, anciennes et récentes, de la culture européenne : Descartes, Wallon, Althusser, Deleuze, Derrida, Canguilhem, car ce sont bien nos racines culturelles européennes qui sont aujourd’hui menacées par le nouveau biopouvoir cognitiviste de source états-unienne (ch. 11).

Émile Jalley : Critique de la raison en psychologie. La psychologie scienti-fique est-elle une science ?, Paris, L’Harmattan, 2007, 511 pages, 39 €

Notre ouvrage se situe dans la ligne d’une critique de la raison scientifique de type kantien, mais appliquée au champ d’étendue considérable de la psychologie moderne. Kant a produit ses trois Critiques de la raison (1, 2, 3) dans le cadre des sciences de la nature, surtout de la physique classique de Newton (1), de la biologie naissante (3), de la psychologie encore en projet (1), de l’art de vivre aussi (2, 3) et enfin de l’art (3) tout court. Son entreprise ne pouvait pas encore s’appliquer aux sciences humaines et parmi elles à la psychologie scientifique encore à naître. Notre livre poursuit l’entreprise d’une critique généralisée des disciplines psychologiques commencée dans nos précédents ouvrages sur La crise de la psychologie à l’université en France. 1 : Origine et déterminisme ; 2 : État des lieux depuis 19-90 (L’Harmattan, 2004) ; La psychanalyse et la psychologie aujourd’hui en France (Vuibert, 2006) ; Wallon et Piaget. Pour une critique de la psychologie contemporaine (L’Harmattan, 2006) ; La psychanalyse française en lutte. La guerre des psys continue (L’Harmattan, 2007). Il s’est agi pour nous essentiellement de démonter la Tour Eiffel du cognitivisme, qui, tout en se présentant comme une science, est à bien des égards une nouvelle et excessive philosophie. Piaget avait déjà écrit une Épistémologie des sciences humaines, mais dont le contenu, antérieur à l’apparition du cognitivisme, remonte aujourd’hui à une soixantaine d’années. Une critique de type kantien dénonce trois modes de dysfonctionnements dans la psychologie contemporaine : chosification, discours contradictoire, confusion du possible avec le réel.

Émile Jalley, né en 1935, professeur honoraire de psychologie clinique et d’épistémologie à l’Université Paris Nord, poursuit la tâche, dans cet ouvrage et à travers d’autres parus (2004, 2006, 2006), d’une critique générale de la psychologie objective contemporaine, entreprise qui donne un sens particulier à la réévaluation en cours de la psychanalyse et de la psychologie clinique en France. L’ensemble de ces travaux s’appuie sur une connaissance des disciplines psychologiques approfondie par l’auteur depuis une cinquantaine d’années, dix ans comme professeur de philosophie dans l’enseignement secondaire, puis trente-cinq ans comme enseignant chercheur en psychologie aux universités de Nancy, Paris V et Paris XIII.

L’HARMATTAN : 5-7, rue de l’École Polytechnique 75005 Paris ; Tél. 01 40 46 79 20 ; Fax 01 43 25 82 03 ; CCP 23 625 44 N Paris; http://www.editions-harmattan.fr


Tweet