Logo numerev
Cahiers de Psychologie Politique

Les C@hiers ne sont pas une revue de plus dans le firmament des revues universitaires, car sa vocation est de rendre possible une réhabilitation des sciences humaines et sociales autour d'un projet heuristique commun.

Nous sommes heureux de constater que cette initiative, issue d'un élan de clarification, commence à trouver un public par delà nos frontières. Le rapport statistique de notre diffuseur Internet nous montre comment au mois d'avril presque 200 personnes non seulement ont visité notre site, mais ont également téléchargé des articles. Encore mieux : ces visiteurs viennent de 24 pays différents. Ainsi avons-nous là des signes très encourageants. (Voir Infos sur le site)

En conséquence, ce nouveau numéro des C@hiers de psychologie politique se trouve placé sous le signe de la diversité et de l'échange d' opinions. 

Plusieurs décisions du comité de rédaction durant ce semestre marquent la physionomie autant que le contenu de ce n° 5 des C@hiers. A savoir :

Une nouvelle interface informatique : plus souple à manier, plus simple à consulter.

La volonté de maintenir le principe de diversité thématique et la ligne de revue généraliste.

Publier les textes proposés sans faire passer les auteurs par les fourches caudines d'expertises inspirées par la fidélité ou la soumission à des théories légitimisées par des lobbies d'intérêts particuliers. Encore moins juger la valeur d'une contribution à l'utilisation des béquilles statistiques en vogue.

Les membres du comité de lecture ne sont pas des censeurs, mais leur rôle  est d'accompagner les textes, de signaler les fautes de forme, mais en aucun cas de refuser les contenus.

Introduire une nouvelle rubrique : Documents de la mémoire. Il s'agit de reproduire (quand cela est légalement possible) des textes difficilesà trouver ou classiques.

Faciliter le téléchargement de tous nos articles.

D'autres décisions traduiront prochainement notre volonté de faire de cette revue électronique un outil pour penser collectivement. A noter :

La règle pour les experts est simple : si, par delà les questions de forme, un texte  mérite des critiques de fond, elles seront alors publiées dans le numéro suivant avec éventuellement la réponse de l'auteur s'il le souhaite.

Dès notre prochain numéro, un article sera soumis à l'ensemble des membres du comité de rédaction et sera publié avec leurs  commentaires. L'auteur de l'article sera chaleureusement invité à répondre dans le même numéro.

Plusieurs mini-dossiers ( 4 à 5 articles courts) sur un thème classique ou de conjoncture sont en chantier. Notamment : violence et société; musique et politique; mémoire sociale et politique; nationalisme et populisme ; identités politiques; crises.

Par ailleurs, durant ce semestre écoulé, certaines faits significatifs ont vu le jour. Deux nouvelles collections vont canaliser les efforts encore trop isolés des universitaires intéressés à travailler en psychologie politique.    

I - La collection "Psychologie politique" chez L'Harmattan vient de lancer le premier ouvrage : "De l'âme et de la cité" . C'est un effort personnel pour vulgariser au bon sens du mot avec la volonté de ré-habiliter certains chantiers  d’urgence : charisme, crise, populisme, machiavélisme, science et politique.

D'autres textes  se trouvent déjà sous presse  dans la même collection

M. Niqueux et A. Dorna : "Le Peuple au coeur de la nation". Juillet.

C. Salavastru : Rhétorique et politique.  Septembre.

II.- La collection,"Psychopolis" chez l'éditeur In Press prépare la sortie prochainement des ouvrages suivants

P. Mannoni : Les Logiques du terrorisme. Septembre

A. Dorna et P. Georget : La démocratie peut-elle survivre?.  Octobre.

B.F. Skinner : Walden II. Novembre.

Et, en préparation, un "Traité de psychologie politique" avec une vingtaine de contributions nationales et internationales (prévu pour 2005) qui viendra consolider le socle de nos efforts.

Voilà pourquoi nous pouvons nous réjouir de ces avancées, mais toujours est-il qu'un long chemin reste à parcourir, surtout pour divulguer notre profession de foi : apporter une perspective heuristique transversale et ouverte, respectueuse de la pluralité épistémologique et méthodologique des disciplines, à l'ensemble des sciences humaines et sociales.

Enfin, un grand merci à toutes et à tous ceux qui, de près ou de loin, contribuent à ce projet collectif ou s'en sentent solidaires.


Tweet