Logo numerev
Cahiers de Psychologie Politique

Ce livre est une exploration de l’étude des divers aspects de la problématique de la langue. Nombreuses sont les contributions a cette ouvrage. Dans l’introduction Alain de Meglio parle de la dimension didactique, laquelle est au cœur de la démarche, d’autant que la pédagogie avec ses apports technologiques se situe a la croisée de la philosophie et de l psychologie sociale ; Claude Cortier analyse l’éducation du bilinguisme en tant que projet socio didactique d’intégration plurilinguistique et culturelle à l’école. Aussi la réflexion d’une école plurielle reteindra toute notre attention. Ce sont les tensions et les incertitudes des sociétés modernes qui se trouvent au centre de l »’enjeu de la reconnaissable de la diversité linguistique et culturelle. C’est là un effort de reconstruction qui s’impose de manière dense et ambitieuse. L’étude est partie de l’analyse de la crise de la légitimité de l’école dans la société actuelle.

Les autres chapitres montrent la relation entre langues, et pouvoir hier et aujourd’hui. Aussi une étude sur la comparaison de l’éducation en France et au Canada. La gestion didactique est discutée dans d’autres chapitres. L’ouvrage se termine par un examen des recherches sociolinguistique indépendamment du paradigme de l’évaluation.

Ses recherches mais la place que l’école accordera aux langues, minoritaires fussent-elles. La didactique des langues est un outil au service de la diversité

De manière générale l’ouvrage pose un ensemble des questions pertinentes, mais il manque, a notre avis, un chapitre de synthèse.


Tweet