Logo numerev
Cahiers de Psychologie Politique

Numéro 13 : numéro 13 - Juillet 2008

N° 13 / 2008

numéro 13 - Juillet 2008

Personne n'a encore contribué à ce numéro.

Le temps des...

Le temps des ouvertures

Alexandre Dorna

 

Psychologie et dés...
Pourquoi Ségolène Royal...

Pourquoi Ségolène Royal ne pouvait pas gagner les élections : une illustration des effets catégoriels du genre

Élisabeth Doutre

Dans cette étude, nous émettons l’hypothèse que Ségoléne Royal en tant que « femme prétendante au pouvoir suprême » n’a pas pu l’obtenir du fait de son statut de « femme féminine ». Nous pensons ici, à l’instar d’autres chercheurs (Lorenzi-Cioldi, 2005, Eagly, 2004) que seules les femmes changeant de groupe d’appartenance, en s’attribuant des qualités masculines, peuvent être reconnues comme pouvant accéder à un poste de pouvoir typé historiquement masculin, et ce d’autant plus que ce poste est haut placé (Sidanius & Pratto, 1999)
La femme politique « féminine » semble pâtir d’une image encore plus défavorable qu’une femme « non féminine ». Cette attitude proviendrait d’une idéologie sexiste pro homme (Doutre, 2006 ; Eagly & Karau, 2002). En conséquence, cette femme politique féminine n’est pas plus ménagée par ses consœurs femmes que par les hommes.
Pour vérifier notre hypothèse, nous avons étudié les représentations sociales de 1050 électeurs en trois fois : 350 femmes et hommes ont répondu à un questionnaire de centralité sur la femme politique et ont donné leur opinion sur Ségolène Royal au moment des résultats des primaires du parti Socialiste (G1). 350 autres électeurs ont répondu à des questions d’évocation sur la femme politique et Ségolène Royal au moment du deuxième tour (G2) et 350 autres personnes ont répondu au  questionnaire de centralité utilisé au départ (G3) après la victoire de N. Sarkozy. Les personnes étaient interrogées dans la rue et les groupes étaient comparables (α = .200, ns)

 

Face à l...

Face à l’inefficacité de la prison, la science et l’opinion publique finiront-elles par « vouloir » se rencontrer ?

Sid Abdellaoui

Les effets néfastes de la prison ne sont plus à démontrer. Plusieurs travaux scientifiques permettent d’établir un diagnostic précis du système pénal et ceux issus de la psychologie ne sont pas des moindres. Ils donnent aussi de réelles possibilités d’améliorer le système pénitentiaire et plus globalement les dispositifs et les politiques mis en œuvre. Pourtant, les changements envisagés répondent plus souvent à des impératifs d’intérêts immédiats, souvent idéologiques, que d’une visée scientifique. Notre propos vise à comprendre ce qui fait obstacle à l’exploitation des données scientifiques lorsqu’il s’agit d’améliorer ou de transformer le fonctionnement pénitentiaire.

 

Psychologie économie et...

Psychologie, économie et politique

Christine Roland-Levy, Dominique Lassarre

 

SEFTON DELMER ...

SEFTON DELMER : le corsaire des ondes de sa majesté

Nicolas Mettelet

Ce dossier propose d’analyser les opérations subversives menées à bien par les Britanniques pendant la Deuxième Guerre mondiale en utilisant la Radio Noire comme vecteur de propagande en vue de déstabiliser l’effort de guerre ennemi. Nous étudierons dans quelle mesure ces actions permirent aux Alliés de porter des coups significatifs au Reich en utilisant les ondes dans le cadre de la guerre psychologique.

This document deals with the subversive warfare carried out by the British during the Second World War, using the Black Radio as a means of propaganda in order to undermine the enemy’s war effort. We will study to what extent these actions were successful in the struggle for victory and how the waves were used as an efficient weapon of psychological warfare directed towards the Reich.  

 

Pourquoi les russes...
Quand un seul...
De Caligari a...
La figure du...

La figure du chef charismatique à l’intérieur du monde du travail et, plus spécifiquement encore, dans celui des entreprises privées

Éric Roussel

Cette communication vise à appréhender la figure du chef charismatique à l’intérieur du monde du travail et, plus spécifiquement encore, dans celui des entreprises privées. Les modes et méthodes managériales évoluent, avec elles se métamorphosent les figures du pouvoir. Pourtant, on commettrait probablement une erreur à considérer que ces figures détiennent, sur un mode essentialiste, des propriétés spécifiques. En fait, si une autorité parvient à s’exercer à travers elles, c’est aussi parce que quelques conditions sont réunies qui en facilitent la mise en œuvre et l’accomplissement. Cette communication cherche à en dresser la liste. Par là, elle tente de comprendre à quoi l’on peut attribuer le succès d’une figure chez qui l’intuition, la sensibilité, le tact… et le charisme ont pris le pas sur une autorité décrétée et déléguée.

 

Le rôle du...

Le rôle du discours du meneur et de l'identification mythique dans la résistance psychique en situations extrêmes. L’exemple des Druzes dans la guerre du Liban (1975-1990)

Zugueib Jamil

Ce travail se donne pour but d’analyser les impacts qu’une crise sociale extrême peut avoir sur la construction identitaire et les conditions psychiques des citoyens. L’auteur essai voir quels ont été les mécanismes psychiques et sociaux mis en œuvre pour faire face au danger, surmonter la crise et, à la fin des combats,  recomposer sa vie. Le choix s’est orienté vers le Liban, théâtre d’une longue guerre inter-éthnique, où le peuple druze s’est trouvé au centre des conflits. Treize histoires de vie ont été analysées permettant de montrer le rôle de la mémoire collective et du discours ethnique comme propitiateurs de la cohésion groupale. L’idéalisation et les croyances ont servi à garantir le sens dans la médiation du vécu traumatique.  

 

De la globalización...

De la globalización del mundo a la globalización de la mente

Frederic Munné

Las teorías  socioculturales sobre la globalización superan el reduccionismo de los análisis económico y político, y ponen de manifiesto no sólo que es el proceso humano más complejo conocido hasta hoy sino también  que convierte al mundo en un sistema hipercomplejo. Esto plantea la exigencia epistemológica de tener que abordarla aplicándole las teorías llamadas de la complejidad, relativas a  fenómenos como el caos, la autoorganización, los  fractales y los conjuntos borrosos.  Es un nuevo enfoque, que cambia el sentido de la globalización y permite entender cómo este macroproceso puede afectar a la mente humana, para adecuarse en su modo de sentir y de pensar a un mundo omnicomprensivo, en el que potencialmente todo afecta a todos.

Social-cultural theories about globalization overcome the reductionism of both economical and political analysis; moreover these theories make globalization appear not only as the most complex human process ever known, but also show how the world has became a hyper-complex system. This situation conducts to an epistemological imperative: a study based on the complexity theories, which deal with phenomena such as chaos, self-organization, fractals, and fuzzy sets. Complexity theories imply a new point of view that changes the sense of the globalization; in fact, they make possible understand how globalization may affect human mind –even adapting it to feel and think about a fully comprehensive world.

 

Penser la conception...

Penser la conception poppérienne de la politique

Marcel Nguimbi

Penser la conception poppérienne de la politique, c’est, d’une certaine manière, suivre l’itinéraire du penser poppérien dans une application méthodologique des principes fondamentaux du « trial and error » (essai et erreur) à l’action sociale. Cette application part de la science et connaît une extension dans le domaine politique. C’est, en tout état de cause, faire exister et fonctionner la philosophie sociale poppérienne en tant qu’une logique de la découverte de l’action démocratique où le peuple –qui ne gouverne nulle part– jouit pourtant du pouvoir de juger ses dirigeants. L’article montre, en effet que, si la réfutabilité argumentative de nos théories scientifiques constitue le plus haut degré de la rationalité scientifique, l’édification d’une société démocratique est, pour Popper, l’expression du plus haut degré de la rationalité politique.

 

Juste une guerre...
Culture de contact...

Culture de contact et conscience africaine

Dieudonné Tsokini

La question de l’Afrique d’aujourd’hui, dans son rapport au monde, est une préoccupation qui fait date dans l’histoire des sociétés africaines caractérisée par la colonisation dont les effets sur la culture de ces sociétés sont très marqués, à la dimension des drames subis. Situant cette réflexion dans une perspective interculturelle, elle dégage, à travers le thème « Culture de contact », toute la complexité de la situation globale actuelle de l’Afrique confrontée à un destin presque hypothéqué. Cette situation, en raison de la donne de la mondialisation pose le problème en terme de  choc des cultures comme référentiel d’approche. Celui-ci obéit à des modélisations qui renvoient à la fois à des problématiques de « l’entre-deux » et du complexe « tradition-modernité » comme systèmes d’objectivation d’une réalité syncrétique justifiant l’importance des disfonctionnements, des disparités et des dislocations, mais aussi des difficultés de réalisation de l’idéal politique ou de la modernité politique que constitue la démocratie en terre africaine.
L’objectif est de tenter, à partir des paradigmes à la fois d’ordre anthropologique, sociologique et psychologique, d’accéder à la compréhension de ces complexités et d’entrevoir les possibilités de réappropriation de la conscience africaine dans le sens d’une réinvention d’un modèle de société avec son système politique qui soit apte à rendre compte de ces réalités, afin de penser rationnellement l’Afrique et son développement.

 

La thèse de...

La thèse de l’unité  africaine traditionnelle : ses  dessous et ses conséquences sur l’Etat en Afrique

Paul-Emile Latoki

Lorsque dans les années 60 la plupart des pays africains devenaient des Etats indépendants, le monde était encore dans la guerre froide ponctuée par une lutte idéologique acharnée opposant le bloc socialiste aux pays capitalistes. A l’analyse, cette guerre n’était que le reflet des luttes de classes internes  à ces pays dits développés. Pour mettre l’Afrique à l’abri des influences de cette lutte idéologique, pour sauvegarder la stabilité des jeunes et fragiles Etats africains, les premiers dirigeants de l’Afrique indépendante brandissent la thèse de l’unité africaine traditionnelle longtemps clabaudée par une grande partie de l’intelligentsia africaine.
Mais cette thèse n’est pas sans dessous pernicieux  ni sans conséquences négatives sur le développement de l’Afrique et sur son cheminement vers un Etat démocratique.
1- Par ses incessants appels au retour aux « valeurs africaines  de civilisation », la thèse de l’unité africaine traditionnelle  a servi d’alibi aux dirigeants africains pour  trier sur le volet les  valeurs traditionnelles qui convenaient au renforcement de leur pouvoir personnel.
2- En niant  l’existence des classes sociales en Afrique et en méprisant l’importance de  la lutte de classe dans la transformation et le développement  de la société, la thèse de l’unité africaine traditionnelle a donné aux dirigeants africains l’occasion  belle de tourner le dos  au pluralisme politique et à l’alternance du pouvoir. De ce fait, elle a frayé pour l’Afrique le chemin de la pensée unique,  du pouvoir unique, du dirigeant  unique et  du parti unique.
3- De même, par sa théorie de la « classe- tribu », corollaire de la négation des classes, la thèse de l’unité africaine traditionnelle en substituant en Afrique les tribus aux classes  et les luttes tribales aux luttes de classe,  a ouvert les   portes de « l’unité africaine » aux divisions sociales et aux guerres civiles, mettant ainsi en cause sa propre existence.
4- En ramenant  dans les années 60 de nombreux Etats africains du multipartisme (ou bipartisme) au parti unique, la thèse de l’unité africaine traditionnelle a instauré et légitimé des pouvoirs dictatoriaux et totalitaires et du coup a fait une croix sur l’avènement  d’une véritable démocratie en Afrique.

When most countries became independent states in the 1960s, the cold war still prevailed in the world, highlighted by a fierce ideological struggle between the socialist group and the capitalist countries. When one thinks about it, it appears that this was but the expression of the internal class struggle within these so-called developed countries. In order to protect Africa from the effects of this ideological struggle, in order to safeguard the stability of the new and fragile African states, the first ruling classes of independent Africa laid emphasis on the thesis of the traditional African unity which had long been urgently demanded by a major part of African intellectuals.
But this thesis lacks neither pernicious undertones nor negative consequences regarding the development of Africa and its progress towards a democratic state.
1- By means of unceasing appeals to revert to “African values of civilization”, the thesis of the traditional African unity has served as an alibi for African ruling classes to choose the best traditional values that suited the strengthening of their personal power.
2- By denying the existence of social classes in Africa and despising the importance of the social class struggle in the transformation and development of societies, the thesis of the traditional African unity has provided the African ruling classes with the opportunity to turn their back to political pluralism and power alternation. In so doing, it has cleared a path to, the sole leader and the sole political party in Africa.
3- Likewise, by means of its “class-tribe” theory which is corollary to the denial of classes, the thesis of the traditional African unity has given rise to social divisions and civil wars regarding “African unity” by substituting tribes to classes and tribal struggles to class struggles, thus questioning its own existence.
4- By bringing numerous African states from multipartism (or bipartism) to the sole party in the 1960s, the thesis of the traditional African unity has instituted and legitimated dictatorial and totalitarian powers and as a result it has up true democracy in Africa for good.

 

Malaises et critiques...

Malaises et critiques en psychologie et en sciences sociales

Alexandre Dorna

« Il y a des moments dans la vie où la question de savoir si on peut penser autrement qu'on ne pense et percevoir autrement qu'on ne voit est indispensable pour continuer à regarder ou à réfléchir. »

M. Foucault (2001)

Cet article est un rappel des critiques et de propositions concernant les enjeux épistémologiques et méthodologiques de la psychologie scientifique. L’émiettement de la connaissance en micro théories surdétermine les choix de la recherche et de l’enseignement, sous la pression des critères techniques et des pouvoirs financiers, provoque un grand malaise Or, curieusement, la réflexion sur les fondements politique de la gestion universitaire se trouve rejetée du débat universitaire.

Par conséquent, ce texte est une contribution à un débat qui devrait avoir lieu au sein des sciences humaines et sociales, notamment en psychologie. L’apport de plusieurs approches sont brièvement exposés : la psychologie critique, une partie de la psychologie politique et de la psychologie sociale critique.

This article is a reminder of criticisms and proposals concerning the epistemological and methodological questions of scientific psychology. The fragmentation of knowledge into micro theories determines the choices of research and teaching, while the pressure of technical criteria and financial restraints causes great unease. However, curiously, reflex ion on the basic policy of university management is excluded from the debate between scientific positions.
Consequently, this text is a contribution to a debate which ought to take place within the social sciences, in particular in psychology. The contributions of several approaches are briefly presented: critical psychology, aspects of political psychology and critical social psychology

 

Eds Psihologia politica...

(Eds) : Psihologia politica. Curtea

Lavinia Betea, Alexandre Dorna

 

Convaincre sans manipuler...
Le symbolique et...
Anti-manuel de medecine...

Anti-manuel de medecine. Bréal

Jean-Paul Escande

 

Psicología social Autentica...

Psicología social. Autentica

Claudia Mayorca, Marco Aureliano Maximo Prado

 

Partea Lor de...

Partea Lor de adevar

Lavinia Betea

 

Memoria Operaria

Memoria Operaria

Ignacio Agero Hernandez

 

Estacao Eldorado

Estacao Eldorado

Ignacio Agero Hernandez

 

Preconceiotos contra homosexualidades...

Preconceiotos contra homosexualidades

Marco Aureliano Maximo Prado, Frederico Viana Machado

 

La mémoire sociale...

La mémoire sociale

Stéphane Laurens, Nicolas Roussiau (dir.)

 

Le politique entre...
Des effets de...

Des effets de la terreur (1797)

Benjamin Constant