Logo numerev
Cahiers de Psychologie Politique

Numéro 18 : numéro 18 - Janvier 2011

N° 18 / 2011

numéro 18 - Janvier 2011

Personne n'a encore contribué à ce numéro.

Réflexions sur le...

Réflexions sur le mouvement « gabberskins »Une première approche sociologique

Stéphane François

Since about three years, some young peoples, the “Gabberskins”, make the front pages of local newpapers by their racist violence in the small town of Chauny, a small city of the North of France. The situation deteriorated so much that national newspapers were interested in these events. Indeed, “Gabberskins” shock by their clothing racist signs, by their insults or by racist tags. So, we will analyze in this article the reasons for this growth, its origins, the ideology underlying recovery and that attempts by extreme right parties.

 

La propagande du...
De la psychologie...
Ideología dominante metodología...
De l individualisme...
L Afrique subsaharienne...

L’Afrique subsaharienne un regard honnête ?

Catherine Bourguillon

L’Afrique subsaharienne avec honnêteté ?
En 2010, alors que de nombreux pays d’Afrique subsaharienne fêtent leur demi-siècle d’indépendance, la plupart d’entre eux ne sont pas encore autonomes et dépendent de l’aide internationale pour assurer le soutien leurs concitoyens.
Ce constat est surprenant, ce d’autant plus que d’autres régions du monde, au niveau de développement similaire cinquante ans plus tôt, connaissent des situations socioéconomiques nettement plus favorables.
Prenant appui sur les observations formulées par l’économiste zambienne Moyo, le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement), le CEGPD (Centre Européen de Gestion des Politiques de Développement), l’OCDE mais aussi le sociologue togolais Amouzou, l’auteur relève de nombreuses entraves au développement. Sans chercher à les minimiser, elle propose cependant de cibler ce qui, selon elle, constitue le problème majeur de ces pays : un manque de leadership.

Let’s be honest about Sub-Saharan Africa
In 2010, while many Sub-Saharan African countries celebrate 50 years of independence, most of them are still not independent and rely on international assistance to cover the needs of their citizens when other countries of the world, with similar development situation 50 years ago, meet much more comfortable socioeconomic conditions.
Considering observations made by the Zambian economist Moyo, the UNDP (United Nations Development Program), the ECDPM (European Centre for Development Policy Management), the OECD but also the Togolese sociologist Amouzou, the author notes numerous hindrances to Africa’s development. Without minimising them, she proposes to point out the major problem of these countries: the lack of leadership.

 

Avant propos ...
Éléments d'introduction du...
Fiction sociale et...

Fiction sociale et inconscient collectif

Toshiaki Kozakai

L’inconscient collectif envisagé dans cet article n’est ni freudien ni jungien, mais analysé à la lumière de la conception hayekienne : nos processus cognitifs ne sont pas sub-conscients, mais supra-conscients. Trois phénomènes collectifs seront examinés : monnaie, don et crime. A travers ces exemples, l’article s’intéressera aux processus circulaires entre le tout et ses parties, et jettera une lumière sur les rôles des entités fictives de médiation qui permettent de faire fonctionner les systèmes sociaux. Il explorera ainsi la possibilité d’une troisième voie épistémologique en vue de dépasser le clivage classique entre les approches individualistes et holistes.

 

La sociologie et...

La sociologie et la psychanalyse au carrefour du symbolique – point de rencontre du contenu collectif de l’inconscient

Pascal Fugier

En mettant en évidence la dimension symbolique des sphères sociales et psychiques de l’inconscient des individus, sociologues et psychanalystes élaborent un trait d’union entre les deux disciplines. En effet, lorsque Freud identifie le sujet comme le « maillon d’une chaîne » qualifiée par Lacan de « symbolique », la psychanalyse identifie une réalité psychique qui « est au dehors » du sujet. De la même manière, lorsque Durkheim puis Bourdieu définissent l’inconscient comme « l’oubli de l’histoire » tandis que Mauss s’intéresse aux « associations d’idées collectives » à partir desquelles se forment et s’ordonnent les représentations collectives, la sociologie identifie une réalité sociale qui est là aussi ‘‘au dehors’’ du sujet.
Le contenu de l’inconscient collectif prend donc ici la forme d’un patrimoine symbolique qui ouvre de multiples questionnements quant à son application dans le champ de la psychologie politique d’une part et dans le champ de la sociologie clinique d’autre part.

By highlighting the symbolic dimension of social and psychological spheres of the unconscious, sociologists and psychoanalysts create a link between the two disciplines. Indeed, when Freud identifies the subject as "part of a chain" described by Lacan as "symbolic", psychoanalysis identifies a real psychic which "is outside of the subject''. Similarly, when Durkheim and Bourdieu defines the unconscious as "oblivion of history" while Mauss focuses on "associations of collective ideas" from which are formed and are ordered collective representations, sociology identifies a social reality that is also''outside''of the subject.
Thus, the contents of the unconscious take the form of a symbolic haritage thatopens many questions about its application in the field of political psychology on the one hand and in the field of clinical sociology on the other.

 

Entre agir et...

Entre agir et institution : quelle place pour l’inconscient collectif ?

Céline Attard, Jean-Louis Pedinielli

L’agir dans l’institution est envisagé d’une part, dans sa fonction substitutive de la pensée, en rapport à l’inconscient collectif et aux manifestations transférentielles et d’autre part, dans sa position carrefour entre l’intérieur et l’extérieur, en rapport à l’articulation entre réalité psychique et réalité sociale. (Chasseguet-Smirguel, 1987, Balier, 1998) L’institution, dans sa conjugaison du singulier au pluriel, constitue un support privilégié où l’agir vise la restitution d’une maîtrise sur la réalité sociale, par l’exercice d’une emprise sur l’objet sujet. L’inconscient collectif s’illustre dans cette part de la vie sociale lorsque, au-delà du sujet, la mise en acte s’inscrit dans une alliance collective et lorsque l’aliénation institutionnelle est proposée comme perspective idéologique, interrogeant ainsi le sujet de droit, le sujet social et le sujet de l’inconscient. (Castoriadis, 1975, Foucault, 1976)

Acting within institution is seen on one side as a function substitutive of thought, in relation with collective unconscious and expressions of transference and, on the other side, as a crossroad positioning between inside and outside, related to the link between psychological and social realities (Chasseguet-Smirguel, 1987; Balier, 1988).
Institution, either as one or as a plurality, is a privileged basis in which the purpose of acting is to re-establish control of social reality, by exercising influence over the object as a subject. In this part of social life, collective unconscious is highlighted when, beyond the subject, acting is associated with collective alliance and when institutional dependency is presented as an ideological perspective, therefore questioning the subject as regard the law but too the social subject and the subject of unconscious. (Castoriadis, 1975, Foucault, 1976)

 

L inconscient c...

L’inconscient, c’est la politique

Alain Deniau

Pour Freud, il n’y a pas de structure créée par l’homme qui soit hétérogène à son psychisme. La phrase de  Jacques Lacan paraît une provocation alors qu’elle est l’aboutissement de la logique freudienne. Freud en porte les conséquences dans une description des collectifs humains, Lacan l’étend, par la notion de discours du Maître, à la création des structures sociales, discours sur lequel est greffé la politique, au sens classique. Dans notre modernité, on constate qu’à ce discours produit par la parole de l’homme, du parlêtre humain, est opposé le discours de la Science, discours acéphale, discours qui se réfère à la science se substitue aux discours humains, en particulier dans la politique de la Bioéthique. La difficulté de la société contemporaine est dans cet entre-deux qui ne peut être contrebalancé que par la parole démocratique. Mais, sur le plan de l’inconscient, il n’y a pas de discours de la démocratie.

 

L Inconscient collectif...

L’Inconscient collectif langagier

Josette Larue-Tondeur

L’Inconscient collectif langagier nous mène à réinventer, via l’antiphrase ou l’ellipse, la coprésence des sens contraires dans certains mots ou expressions, comme c’était le cas dans les langues anciennes avant leur complexification. De la même façon, il nous conduit à réactiver d’anciens étymons tels que la racine mot signifiant la mort. De plus l’évolution phonétique nous conduit à réactiver le symbolisme phonétique qui était à l’origine des langues.

Collective Subconscious in languages leads us to recreate the simultaneous presence of opposite meanings in a word, as in ancient languages. It leads also to make alive some ancient roots. Besides phonetic evolution makes phonetic symbolism come again as at the beginning of languages.

 

Entre linguistique psychologie...

Entre linguistique, psychologie politique et sociologie des médias : les écarts discursifs comme lieux de l'inconscient collectif

Frédéric Torterat

Cet article porte sur les écarts discursifs des personnalités politiques, tels qu'ils sont rapportés et commentés dans les médias. Qu'il s'agisse d'affirmations simplement péremptoires, de déclarations maladroites, ou au contraire de propos ouvertement outranciers, les écarts discursifs, en se diffusant, contribuent à l'expression d'une mémoire interpersonnelle et proprement interdiscursive en partie liée à l'inconscient collectif. Dans la mesure où ces écarts sont présentés ou ressentis, la plupart du temps, comme de véritables objets socio-politiques, ils méritent, en tant que tels, d'être abordés suivant plusieurs types d'approches, telles qu'il en existe en linguistique, en psychologie politique et en sociologie des médias.

This article deals with discursive errors of political personalities, such they are reported and displayed in the medias. Discursive errors correspond to simply peremptory assertions, awkward declarations, or on the contrary to openly slanderous comments for example. On the other hand, they contribute to the expression of an interpersonal and interdiscursive memory in connection with the Collective Unconscious. As sociopolitical objects, they deserve, as such, to be approached according to several approaches, such as it exists in Linguistics, in Political Psychology and in Sociology of Media.

 

Les psychologies cognitives...

Les psychologies cognitives et évolutionnistes renouvellent-elles la notion d'inconscient collectif ?

Jean-Louis Marie

La notion d’inconscient collectif peut être enrichie et consolidée par une intégration plus poussée des approches sociohistoriques, psychanalytiques et cognitives. La prise en compte du temps long de l’évolution, avec la psychologie évolutionniste, comme celle des contraintes qu’exercent sur l’esprit l’organisation et le mode de fonctionnement même du cerveau, avec la psychologie cognitive, permet de retrouver certaines des propositions de Jung et Freud. Elle donne également des fondements élargis aux sciences humaines-sociales qui ont du mal à assumer la part de naturalisme qu’elles comportent pourtant.

The notion of a collective unconscious can be enriched and reinforced through a more thorough integration of socio-historical, psycho-analytical and cognitive approaches. Taking in to account the long overview of the time of evolution (through evolutionist psychology), as well as the constraints which the organization and the very mode of functioning of the brain imposes on the mind (through cognitive psychology) makes it possible to retrace some of the steps of Jung and Freud. It also gives broader foundations to social sciences and human sciences whose practitioners find it difficult to account for their built-in naturalism.

 

Culture et inconscient...

Culture et inconscient collectif : de l’archétype au stéréotype

Caroline Rutten

Selon les propres écrits de Jung et les différentes études menées sur les archétypes, il est possible de distinguer quatre positions fortes opposées (Jean Knox 2002)i :
- soit ce dernier est inné et aurait la forme d’une entité biologique
- soit il s’agit d’un paradigme mental sans contenu
- soit il revêtirait la forme d’un noyau de signification contenant des représentations
- pour finir, l’archétype renverrait également à une conception métaphysique platonicienne
Dans l’article proposé, nous explorerons ces différentes hypothèses ainsi que leurs implications afin de dégager une définition plus claire de l’inconscient collectif au XXIème siècle.

According to Jung’s own writings and other researches about archetypes, it is possible to distinguish four opposed stances (Jean Knox 2002)

- either the archetype is innate and would be a biological entity

- either it might be a mental paradigm without no content

- either it might be a core of signification

And last but not least, it coud be considered as a platonic metaphysical conception

In this paper, we will explore these different hypothesis and see what they imply so that a clearer definition of the collective incouscious in the XXIst century can be highlighted.

 

Cent ans de...

Cent ans de solitude : la construction de Rome, archétype de la patrie

Guy Lanoue

Cet article se penche sur les processus par lesquels quelques symboles sont sélectionnés par les dynamiques de l'histoire et transformés en icônes qui ressemblent aux archétypes jungiens. En particulier, j'examine la façon dont une bourgeoisie (il y en a plusieurs) romaine, après l'unification nationale (1870), a été exclue du pouvoir par la nouvelle administration. En revanche, ils ont créé une image de Rome et de valeurs « romaines » censée incarner l'idée de la persistance et de la stabilité face aux changements radicaux imposés par le nouveau gouvernement. Naturellement, ils se proposent comme l'incarnation et les gardiens de cette représentation. Cette image se chevauche avec l'idée populaire de la patrie, une communauté de valeurs que les personnes opposent aux institutions étatiques.

This article examines how some symbols are selected by historical processes to be transformed into what very much resembles the Jungian notion of archetype. In this case, I examine how one particular bourgeoisie (there are several) in post-Unification (1870) Rome, excluded from power by the new administration, created an image of Rome and "Roman values" centred on persistence and stability of care values menaced by the administrative techniques introduced by the new government. Naturally, they saw themselves as the incarnation and guardians of this new community. This image became conjoined to the widespread notion of the Fatherland, a community of values that sits in opposition to state institutions.

La référence est, évidemment, au roman de Gabriel Garcia Marquez de 1967
Je remercie nombreux résidents de Rome pour leur accueil lors de mon séjour en 2000-01

 

L usage théâtral...

L’usage théâtral du Mythe au XVIIe siècle : manifestation de l’inconscient collectif, ou manœuvre concurrentielle très consciente ?

Sandrine Blondet

Si pour le grand public l’âge d’or du théâtre français se signale par la Trinité Corneille-Molière-Racine, on ignore généralement le reste de cette production, riche de plusieurs centaines d’œuvres, et impliquant une soixantaine de dramaturges. L’étude exhaustive de ce répertoire fait apparaître qu’il s’est développé au gré d’une concurrence diffuse, convoquant tous ses participants – dramaturges, comédiens et public – autour d’un nombre défini de sujets. En définitive, l’ensemble se range selon un nombre réduit de constellations thématiques ordonnées autour de schèmes mythiques immuables, au premier rang desquels on citera la fraternité ennemie, la figure d’Hippolyte, modèle mythologique et scénique de l’Innocent persécuté, ou celle de la Femme, Sainte ou Furie.
À première vue, c’est cette ordonnance mythique même qui incite à appliquer au théâtre classique la grille archétypale de l’Inconscient collectif sans craindre le moindre anachronisme. Mais si, de fait, cette crainte se voit dissipée par le seul exemple de Racine, cette proposition de lecture se voit de facto battue en brèche par la circonstance même qui semblait la fonder. En effet, la nature essentiellement concurrentielle de la production théâtrale parisienne, qui alimente son développement au gré de reprises et d’emprunts dans le but constant d’attirer le chaland, conduit dramaturges et interprètes à reprendre inlassablement les schèmes mythiques les plus anciens, au succès jamais démenti. Ainsi le mythe devient-il une forme de leurre, voire de publicité mensongère. Toutefois, l’enjeu ultime de cette rivalité ambiante rejoint en définitive quelques unes des structures anthropologiques majeures qu’elle met en scène, à commencer par la nécessité de se confronter à ses (con)frères rivaux.

The golden age of the French Theater is usually reduced to the well-known Trinity Corneille-Molière-Racine, neglecting the rest of the theatrical production of that time. That means thousands of works, written by around sixty authors. The complete study of this repertoire shows that it has developed through a concurrency, where all the participants – writers, actors and audience – gathered around a definite number of subject matters. The whole production deals with a small number of themes coming from unchanging mythical schemas, - first of all the fraternity of the enemies, the figure of Hippolyte, mythological and theatrical model of the prosecuted Innocent, or that of the Woman, Saint of Fury.
At first sight, it is this mythical order which leads to apply to the classical theater the archetypal grill of interpretation of the collective Unconscious, without being afraid of practicing any anachronism. But if this fear is dissipated by the sole example of Racine, this proposal of interpretation proves to be affected by the very situation from which it seemed to proceed. Indeed, the essentially concurrent nature of the Parisian theatrical production, that feeds its development by borrowing and reactivating some ancient patterns, leads authors and comedians to unceasingly take over the oldest mythical schemas, whose success is permanent; so that the myth becomes a kind of lure, if not of misleading advertising. Nevertheless, the ultimate stake of this rivalry comes back to some of the main anthropological structures which it stages, beginning with the necessity of confronting one’s (fellow) brothers and rivals.

 

Fonctionnement de la...

Fonctionnement de la « figure » comme personnage archétypique du roman moderne

Rémi Astruc

Il fait peu de doute qu’une procédure inconsciente, quelque soit le nom que l’on veuille bien lui donner, intervient dans le je-ne-sais-quoi qui fait que des œuvres littéraires, leur personnage, leur histoire, nous fascinent plus que d’autres. L’hypothèse de l’inconscient collectif apparaît alors comme l’une des moins mauvaises manières d’appréhender ce phénomène. Or le lieu principal, ou le plus évident, d’inscription de celui-ci dans les œuvres, par où se rejoignent processus de création et processus de réception, est sans doute justement, pour le roman, le personnage ou plutôt ce qui dans le personnage doit plus précisément à des forces collectives de configuration, ce que nous appellerons la « figure ».

It is more than likely that an unconscious process, no matter how we choose to call it, is at the core of the fascination we feel for some literary works rather than others, for the particular characters or stories they bring to our minds. The hypothesis of a collective unconscious is then a most useful one to try to grip what this is all about. The place where this collective unconscious can be looked for in the novels for instance, is most certainly the characters, as long as they can be considered as collective creations, partly produced by the author and partly induced by the readers themselves, and are therefore what we will call “figures”.

 

Le public de...

Le public de Gabriel Tarde ou comment repenser l’absence d’un inconscient collectif

Sara Marinari

À l’aube du XXe siècle, la notion d’inconscient collectif se fait jour. Héritée d’une discussion sur l’irresponsabilité, elle apparaît d’abord, dans les débats portant sur les crimes et ensuite autour d’une surexcitation collective et prend ainsi un élan qui semble lui rester propre jusqu’à nos jours. Formulé par Freud, reformulé par Jung, l’inconscient collectif suggère de dévoiler les dynamiques socialisantes. À cela un autre regard, anticipé par Gabriel Tarde et, poursuivi outre-Atlantique par Goffman, ouvre la possibilité de le repenser par le biais de l’interaction. D’emblée, tout en restant dans le domaine du collectif, une autre proposition prend corps : penser le public sans la notion d’inconscience. S’agit-il d’une chimère ou d’une approche moderne ?

The notion of the collective unconscious emerges at dawning of the XX century. Derived from the debates about the irresponsibility, it appears first in the discussions of crime and later on the theme of collectictive over- excitement, and thus takes his own particular impetus that stays unchanged to the present day. Formulated by Freud, then reformulated by Jung, the collective unconscious suggests unveiling of the socialising processes. At the same time, there is another viewpoint, anticipated by Gabriel Tarde and extended by Goffman across the Atlantic, wich gives a possibility to rethink the notion by means of the interaction. Immediately, another proposition takes shape: to think of public without considering the notion of the unconscious. Is it a delusion or a modern approach to the problem?

 

Dix Stratégies de...
L avenir de...

L’avenir de la religion

Émile Durkheim

 

Psychologie des Révolutions...

Psychologie des Révolutions

Gustave Le Bon

 

Peut-on en finir...
Freud en liberté...

Freud en liberté

Jacques Sardes

 

Jung et la...

Jung et la mystique

Jeanine Mudryk-Cros

 

Vínculos afectivos mentes...

Vínculos afectivos, mentes conectadas

Iván Canales Valenzuela

 

Pourquoi nous n'aimons...
La mort de...

La mort de l’asile

Jacques Lesage de la Haye

 

Les prémices du...
Normas de publicacion...
Entrevista al psicólogo...