Logo numerev
Cahiers de Psychologie Politique

Numéro 21 : numéro 21 - Juillet 2012

N° 21 / 2012

numéro 21 - Juillet 2012

Personne n'a encore contribué à ce numéro.

Des nouvelles perspectives...
Ethique et société...

Ethique et société dans l’œuvre de B.F. Skinner

Blanca Patricia Ballesteros de Valderrama

Près de vingt ans après sa mort, Skinner reste un des auteurs les plus controversés et les plus incompris tant dans le champ de la psychologie que dans le champ de la philosophie. Cet article reprend un certain nombre de concepts polémiques et entend clarifier la position de Skinner par rapport à la double thématique « éthique et société ».
Partant d’un réexamen du concept de personne, cet article se propose de réexaminer comment Skinner concevait le comportement humain comme objet d’étude en soi, au sein d’une approche déterministe et comment celle-ci le distinguait de l’humanisme et constituait un approche incompatible avec l’individualisme.
La question du contrôle du comportement est également abordée, qui permet de revisiter les valeurs sociopolitiques exprimées dans l’œuvre de Skinner, en particulier dans Walden Two (1948), et le rôle attribué à l’éducation dans la réalisation de ce projet. Skinner y dénonçait en particulier l’usage du contrôle de type aversif, autour duquel surgissent de nombreuses interrogations éthiques, et dont la permanence ne peut que nous questionner. Le projet de modification du comportement a ainsi été conçu comme une proposition alternative au contrôle aversif, s’appuyant essentiellement sur le renforcement positif.
De plus, un des problèmes identifiés par Skinner renvoie aux implications éthiques liées à la perte de renforçateurs naturels et sociaux résultant de l’histoire des groupes humains et des conditions de vie, en particulier de l’industrialisation. Una analyse minutieuse révèle que Skinner a toujours été un fervent critique de la société de consommation, analysant comment celle-ci a imposé des contingences de renforcement étroitement liées à l’application non-éthique de procédures de renforcement, que celui-ci soit naturel ou artificiel.
Si Skinner n’a jamais douté de la nécessité d’accepter la notion de contrôle du comportement, sa préoccupation majeure n’a pas été de savoir qui contrôle mais plutôt qu’est ce qui contrôle, en d’autres termes d’identifier toutes les variables dont le comportement dépend. Au fond, depuis 1948, son objectif a toujours été d’aller vers un monde dans lequel chacun puisse profiter des sentiments de dignité et de liberté. Selon lui, cela implique que nous devenions experts de ce qui contrôle notre propre comportement afin d’éviter le sentiment d’être manipulé par quelqu’un. En ce sens, nier ou refuser le contrôle ne constitue pas une solution et il s’agit plutôt d’accepter l’existence de ces variables de contrôle, d’y avoir accès au travers de leur connaissance et d’organiser son comportement en fonction d’elles.

Nearly twenty years after his death, Skinner remains one of the most controversial and misunderstood authors in the fields of psychology and philosophy. This article revises several of his polemical concepts and intends to clarify the position of Skinner with regard to the double theme “ethics and society ".
Starting with a review of the concept of person, this article intends to reconsider how Skinner conceived human behavior as an object of study in itself, in a deterministic approach, and how it differed from the humanistic and individualistic approaches.
The issue of behavior control is also discussed, which allows us to revisit the socio-political values expressed in Skinner's work, especially in Walden Two (1948), and the role attributed to education in this project. Skinner criticized in particular the use of aversive control, around which many ethical questions arise, and whose permanence should question us. His behavior modification project has been designed as an alternative proposal to aversive control, mainly based on positive reinforcement.
Furthermore, one of the problems identified by Skinner refers to the ethical implications of the loss of natural and social reinforcers resulting from the history of human groups and living conditions, especially industrialization. A careful analysis reveals that Skinner has always been a strong critic of the consumer society, analyzing how it has imposed reinforcement contingencies closely related to the implementation of unethical natural or artificial reinforcing procedures.
Skinner’s major concern was not who controls but rather what controls: in other words to identify all the variables on which behavior depend. Basically, since 1948, his goal has always been to move towards a world in which everyone can enjoy feelings of dignity and freedom. In his view, this means that we become experts of what controls our own behavior so as to avoid the feeling of being manipulated by someone else. In this perspective, deny or refuse the reality of behavior control is not a solution. We should rather accept the reality of these controlling variables so as to be able to know them and to organize our behavior according to them.

 

Les conflits postélectoraux...

Les conflits postélectoraux en Afrique subsaharienne

Catherine Ukelo

Très fréquemment, lorsque les journalistes rendent compte d’un conflit postélectoral en Afrique subsaharienne, les explications qu’ils proposent s’appuient sur les différences ethniques ou religieuses des populations impliquées dans ce conflit. Ce faisant, ils passent bien souvent sous silence les sources réelles du conflit.
Se basant sur les récents cas du Nigeria et de la Côte d’Ivoire, cet article poursuit deux buts. Tout d’abord, il souhaite mettre en évidence les éléments qui sont généralement à l’origine des conflits postélectoraux en Afrique subsaharienne. Dans un second temps, il vise à présenter certaines hypothèses qui peuvent expliquer pourquoi les journalistes privilégient souvent une explication des conflits basée sur l’identité des protagonistes plutôt qu’une présentation des enjeux qui sous-tendent les hostilités.

Postelectoral conflicts in subsaharian Africa
When journalists write or speak about a postelectoral conflict in subsaharian Africa, they frequently base their explanations on ethnical or religious differences between the populations implicated. Acting so, they often neglect to mention the reel sources of the conflict.
Based on Nigerian and Ivory Coast recent conflicts, this article has two main objectives : first to expose the elements generally at the root of postelectoral conflicts in subsaharian Africa ; second to present some of the hypothesis that could explain why journalists often give priority to explanations on the identity of the protagonists instead of issues at the root of the hostility.

 

Un nouvel acteur...

Un nouvel acteur politique ? Jeunes et action politique au Brésil

Lucia Rabello de Castro

Ce travail présente une analyse des possibilités politiques de la jeunesse, en tant que catégorie sociale, au Brésil. L’argument vise à tracer des modes et positions de parole des jeunes produits au long du XXe siècle, et à analyser les discours juvéniles sous la perspective de comment ils concourent à leur devenir politique. Nous comprenons que l’émergence d’un sujet politique a lieu dans la mesure où se signifient et se dénoncent des situations d’oppression et injustice, vécues par un groupe en particulier, mais qui, en même temps, font tous voir des situations d’injustice, agrandissant les sens de l’égalité et de la justice. La lutte pour l’éducation, telle que guidée dans quelques mouvements récents de jeunes au Brésil, semble permettre un ‘moment politique’ pour la jeunesse, quoique les risques de cette demande puissent empêcher l’encore naissante présence politique des jeunes sur la scène publique.

Este trabalho apresenta uma análise das possibilidades políticas da juventude, como categoria social, no Brasil. O argumento visa rastrear modos e posições de fala dos jovens produzidos ao longo do século XX, e analisar os discursos juvenis sob a perspectiva de como concorrem para seu devir político. Compreendemos que a emergência de um sujeito político se dá na medida em que se significam e se denunciam situações de opressão e injustiça, sofridas por um grupo em particular, mas que, ao mesmo tempo, fazem ver a todos situações de injustiça, ampliando os sentidos da igualdade e da justiça. A luta por educação, tal como pautada em alguns movimentos recentes de jovens no Brasil, parece viabilizar um ‘momento político’ para a juventude, ainda que os riscos desta demanda possam inviabilizar a ainda incipiente presença política dos jovens no cenário público.

This paper presents an analysis of the political possibilities of youth, as a social category, in Brazil. The argument delineates the modes and speech positions of young people along the 20th century, in order to analyse how the discourse practices produced by youngsters are conducive to their becoming political. It is understood that the emergence of a political subject takes place insofar as situations of injustice and oppression, suffered by a particular group, are signified and denounced, while at the same time they are used to make explicit and known to all practices of injustice, which alters and amplifies present conceptions of equality and justice. The struggle for education, as it is found in the recent agenda of some youth movements in Brazil, seems to make possible a ‘political moment’ for youth, even if the risks of these demands can outstrip their incipient political presence in the public scene.

 

Contre-révolution folklore et...
Le thème du...
Transgeneracionalidad del trauma...

Transgeneracionalidad del trauma psicosocial en los descendientes de afectados por la represión política en Chile

Daniela Díaz, Georg Unger

El propósito de este estudio fue investigar la Transgeneracionalidad del Trauma Psicosocial y los elementos que estarían interviniendo en su transmisión. Para ello se trabajó con una muestra de 50 hijos/as de afectados/as por la represión política durante la dictadura en Chile. La edad de los participantes fluctuó entre los 27 y 41 años. La medición fue realizada con un instrumento construido para esta investigación -que mide la Transgeneracionalidad del Trauma Psicosocial- y la versión española del Inventario de Vulnerabilidad al Estrés de Beech, Burns y Scheffield (1982). Los resultados indican presencia de transgeneracionalidad asociada a la permanencia de una percepción negativa de logro de justicia en el campo de los derechos humanos y del reconocimiento social. También se asocia a dificultades para establecer relaciones de pareja, a escasa participación política, a un predominio de interacciones radicales, a actitudes de protección a los padres, a desconfianza y miedo al abandono. Las variables que modulan la expresión de la transgeneracionalidad son : el sexo ; el ser hijo/a único o mayor ; y la existencia de otro familiar afectado, además de los padres. Es independiente de si uno o ambos padres fueron afectados y del tipo de represión. Finalmente uno de los mecanismos de la transmisión es la presencia de la “conspiración del silencio”.

The purpose of this research is the analysis of Transgenerationality of Psychosocial Trauma, enlightening the elements which intervene into its transmission. The study comprised a sample of 50 children affected by political repression during the dictatorship in Chile. The age of the participants ranged from 27 to 41 years old. The measurement was carried out through an instrument built for this research – that measures Transgenerationality of Psychosocial Trauma – and the Spanish version of the Inventory of Vulnerability to Stress built by Beech. Burns & Scheffield (1982). The results indicate the presence of Transgenerationality associated with the persistence of negative perception of achieving justice in the field of human rights and social recognition. It is also associated with difficulties in establishing intimate relationships, slight political participation, with the predominance of radical interactions, protection attitudes toward parents, mistrust and fear of abandonment. The variables that modulate the expression of transgenerationality are: the sex; being the only- or first-born child; and the existence of another affected relative, apart from the parents. It does not depends on whether one or both parents were affected neither on the type of repression endured. Finally, one of the mechanisms of transmission is the presence of the “conspiracy of silence”.

 

Sistemas de la...

Sistemas de la comunicación sociopolítica

Cruz García Lirios

El objetivo del presente ensayo es demostrar la relación entre las formas de estado y los regímenes de gobierno frente al sesgo informativo y la transformación de contenidos políticos por parte de los medios de comunicación en referencia a la agenda pública y la opinión pública. Para tal propósito, se analizan los tipos de democracias presidencial, parlamentaria y semi-presidencial como dimensiones en torno a las cuales, los medios de comunicación construyen imágenes y frases para persuadir al ciudadano independiente o disuadir al militante adherente. En torno a la relación tríadica entre el Estado, los medios de comunicación y la sociedad civil, se construye una agendas pública que es determinada por la estructura sociopolítica democrática, pero trastocada por los medios masivos de comunicación y referenciada por la ciudadanía al momento de llevar a cabo movilizaciones en escenarios de contienda y debate político diversificados. El contenido del presente ensayo permitirá explicar la relevancia de la estructura sociopolítica en un contexto económico–financiero que tiene su principal adversidad en dicha estructura sociopolítica.

Sociopolityc Communication Systems
The objective of the present test is to demonstrate to the relation between the forms of state and the regimes of government against the informative slant and the transformation of political contents on the part of mass media with reference to the public agenda and the public opinion. For such intention, the types of democracies are analyzed presidential, parliamentary and semi-presidential like dimensions around which, the mass media construct to images and phrases to persuade the independent citizen or to dissuade the adherent militant. Around the triadic relation between the State, the mass media and the civil society, are constructed agendas public that are determined by the democratic sociopolitical structure, but transform by massive means of referenced communication and by the citizenship at the time of carrying out mobilizations in scenes of diversified fight and debate politician. The content of the present test will allow explaining the relevance of the sociopolitical structure in a financial–economic context that has its main adversity in this sociopolitical structure.

 

Joseph Gabel ...
La spécificité de...

La spécificité de la negotiation internationale

Svetlana Radtchenko-Draillard

La préoccupation actuelle, dans le nombre de conflits locaux ou internationaux, où se posent des problèmes de réconciliation, d’identité collectives, d’interdépendances politiques, sécuritaires, économiques et environnementales est en faveur d’un regard plus attentif sur ces questions – ce qui ne peut, que favoriser de telles négociations internationales. La négociation internationale est une procédure de décision complexe et spécifique par laquelle les gens tendent de trouver un accord commun au lieu d’agir par voie unilatérale. Outil privilégié de l’échange entre les hommes, de l’ajustement de leurs points de vue, de coexistence de leurs identités sociales et de la résolution de leurs conflits, la négociation internationale est l’un des ressorts les plus fondamentaux de la vie. De plus, la négociation internationale de tous les types (diplomatique, politique, commerciale, culturelle, économique, environnementale) est affectée par les phénomènes culturels : aux divergences des buts et des objectifs, qui séparent les négociateurs, s’ajoute ici, une différence culturelle, qui peut les rendre difficiles et opaques. La culture influence considérablement le processus, la communication, la cognition, la motivation et les actions des protagonistes. La connaissance des particularités  culturelles de la partie adverse pourrait avoir un effet positif sur la perception du pays et sur la communication des négociateurs et la recherche des solutions, par contre, son ignorance ou négligence peuvent provoquer des complications, des risques de désaccords ou d’interruptions de négociation, etc. De plus, le négociateur international se trouve dans une position de l’interface de deux relations, celle avec son propre pays et celle avec la partie adverse. Son dilemme, ici, pris en tenailles entre des objectifs contradictoires est de défendre les positions de son propre pays, ses propres intérêts et parvenir à un accord avec la partie adverse. Dans notre article, la littérature sur la spécificité de la négociation internationale était analysée selon trois dimensions : la première reflète au processus dynamique de la négociation identitaire, à la durabilité des identités et la diffusion ces identités dans une population concrète, la deuxième concerne l’analyse des différences culturelles et leurs impact sur le comportements des négociateurs (leur flexibilité ou rigidité dans le recherche des solutions) et, enfin , la troisième concerne l’analyse du rôle de la personnalité des négociateurs dans le déroulement du processus d’interaction et d’interdépendance (le rôle joué des politiques participant à la négociation, la crédibilité des engagements et leur volonté d’entrer dans les accords internationaux).

The specificity of international negotiation
In an era of the change in international affairs, the are many significant examples of interdependence in the fields of politics, security, economics and environment, which contract strongly with the increasing number of conflicts caused by nationalistic or ethnic issues. These contradictory trends often seek resolution through the mechanism of international negotiation. International negotiation is a complex and specific process by which two or more protagonists of different nationalities interact with the aim of reaching an acceptable position given their differences. Just as the process of negotiating over divergent interests is influences by the parties’ identities, the identities are shaped by the way the process is conducted. However, culture profoundly influences negotiation process, communication, cognition, motivation and behave. More specifically, international negotiation of all types (political, diplomatic, economic, commercial, scientific, etc.) is always affected by cultural phenomena which can make relations difficult and non-transparent. Successful international negotiations require an understanding of the negotiation style of those on the other side of the table, and the acceptance and respect of their cultural beliefs and norm. On the other way, ignoring and negligent culture differences can create barriers that hinder agreements or complicate the unfurling of the negotiation process. That’s why culture represents a major risk factor in international negotiation. Hey will have to be harmonized in order to establish the appropriate strategies, styles and tactics required to reach an easy solution. The negotiator’s dilemma here, caught between contradictory objectives, is to defend the positions of his own field/group and his own interests and reach an agreement with the opposing party. Negotiating solutions to such problems is difficult for several reasons. Key among the challenges is the needs to negotiate the information base, which can itself be a source of contention that can stall the decision processor, bring it to court. Contributions from the literature on the specificity of international negotiation theory are discussed in terms of thee dimensions: one dimension refers to a dynamic process of negotiating identities, the durability of identity and the spread of identities in a population, another dimension refers to the cultural differences which are shown to have implications for the negotiating flexibility and rigidity of representatives and their constituents and third dimension concerns the analysis of the role of the negotiators personality (adversary) in the development of processes of the interaction and the interdependence (the role played by national politics in international negotiation, the credibility of negotiating commitments and their willingness to enter into international agreements).

 

Le développement de...
Ignace Meyerson -...

Ignace Meyerson (1888-1983)

Jean-Pierre Vernant

 

Conscience individuelle...
L'expression des émotions...
Présentation

Présentation

Christèle Fraïssé

 

Evaluations dans la...

Evaluations dans la définition du « bon conjoint » et effets de genre

Dorra Ben Alaya

Le mariage représente en Tunisie une institution à la fois touchée par des transformations, mais aussi un lieu de reproduction de la structure traditionnelle des normes de rôles. L’objectif de cette recherche est de mesurer le niveau d’exigence différentiel selon le genre, en matière de conformité à ces normes dans la définition du « bon mari » et de la « bonne épouse ». Une procédure croisant l’appartenance sexuelle des sujets interrogés et l’étiquette de genre du conjoint jugé, a été utilisée. Les résultats montrent des jugements discriminatoires selon le genre chez les femmes en défaveur des hommes, mais pas chez ces derniers. Ce résultat est interprété en tant que forme de compromis entre deux modèles de référence concurrents, dans un souci d’émancipation et en même temps de conformité à ce qui est culturellement admis.

While the institution of marriage in Tunisia is affected by transformations, it still represents a framework to reproduce the traditional structure of the social role standards. This research aims to measure the gender based differential level of requirements in the definition of a "good husband" and a "good wife". An experiment was conducted with two groups, a group of women and a group of man. The procedure consisted in making vary the label of the gender of a judged marital partner. The results show discriminatory judgments according to the gender among women in favour of the wife. But this is not observed among men. This result is interpretated as a type of compromise between two competing patterns (a modern and a traditional one), as an attempt to reconcile a will of emancipation and an attachment to what is culturally admitted.

 

Femmes en politique...

Femmes en politique, pourquoi les Hommes résistent ?

Nicole Roux

Cette contribution s’appuie sur un ensemble de travaux menés depuis la Loi n° 2000-493 du 6 juin 2000 tendant à favoriser l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives.
Des dispositions légales concernant la parité ont été prises à l’issue d’un constat statistique sans cesse renouvelé qui met en évidence un demi-siècle de résistance à l’entrée des femmes sur la scène politique française, cette dernière étant restée exclusivement masculine jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale. Le vote des femmes et leur éligibilité furent validés par l’ordonnance du 21 avril 1944 et pourtant, en 2000, le législateur français a dû se prononcer sur un nouveau texte visant à faire une place réelle aux femmes dans les fonctions électives. Il y a là une résistance de l’ensemble social qui mérite d’être interrogée.
Une décennie plus tard, l’application de la loi permet de relever quelques infléchissements mais toujours des freins à l’idée de confier la gestion de la cité à des femmes. L’énoncé de principes, puis l’établissement de règles contraignantes ne suffisent pas encore à faire plier l’ordre sexué.

This contribution is based on research since Law No. 2000-493 of 6 June 2000 to promote equal access of women and men to electoral mandates.
Laws about parity was a way after half a century observations with so little women in french institutions. Before the second world war, french political institutions were only composed with men. April 21, 1944, women's suffrage and eligibility were validated. In 2000, the Assembly adopts a new text to allow access of women to exercice political power. The current absence of women seems to show resistant process in the social order to understand.
Ten years later, the application of the law shows somes changes but it’s the same situation with minority of women in Policy. The statement of principles and the establishment of rules are not yet sufficient to bend the sexual order.

 

De la résistance...

De la résistance des genres à la résistance aux genres. Analyse de commentaires d’internautes à propos de l’homme enceint-e

Chritèle Fraïssé

Un homme enceint ou un homme enceinte : faut-il accorder l’adjectif qui, après consultation du dictionnaire Le Petit Robert, n’est indiqué qu’au féminin ? Interrogation récurrente des commentateurs sur les forums de discussion internet à l’annonce de l’information que Thomas Beatie est « Le premier homme enceinte ». L’analyse des données textuelles de ces commentaires d’internautes fait apparaître les dynamiques de résistance autour de la question du genre. Les internautes développent en fait deux conceptions différentes de la frontière entre les sexes. En effet, si pour certains, cette frontière est étanche, d’un côté se trouve le masculin et de l’autre, son alter strict, le féminin pensé par la maternité, pour d’autres la frontière est poreuse, féminin et masculin se conjuguant pour définir l’humain.

Male pregnancy blurs the boundaries between masculine and feminine. Internauts’ comments taken from French blogs following the announcement of Thomas Beatie’s case as the first « pregnant man » focused on this question: who is this man/woman? The textual data analysis revealed the dynamics of resistance regarding the question of gender. The internauts propose two different conceptions of the boundary between the two sexes. According to some internauts, there is a tight boundary which means there is a clear cut difference between the sexes: male or female. Herre, the female sex is viewed as strictly different, focusing on maternity. According to others, the boundary is porous, feminine and masculine combining to define a human being.

 

La nostalgie comme...

La nostalgie comme moteur de changements et d’innovations

Estelle Masson, Gervaise Debucquet

En matière d’alimentation, la nostalgie connaît une pérennité étonnante. Qu’il s’agisse de pratiques, de manières de table ou encore de qualité des nourritures disponibles, à des millénaires d’écarts, sur un plan ou un autre, de nombreux auteurs constatent que « c’était mieux avant ». Cependant, dans un contexte où la relation du mangeur à son alimentation est de plus en plus empreinte de réflexivité (Giddens, 1994), cette nostalgie apparaît aujourd’hui paradoxalement plus comme un levier possible de changement et d’innovation que comme un simple symptôme d’un passéisme passif. En nous appuyant sur les résultats d’enquêtes récentes, nous montrerons comment, au travers d’initiatives individuelles elle contribue aujourd’hui à l’invention d’une nouvelle modernité alimentaire.

When it comes to food, nostalgia knows a surprising sustainability. Whether it’s about practices, table’s behaviour or quality of food available, a lot of autors claims that « it was better before ». However, in a context in which eater’s alimentation is more and more marqued by reflexivity (Giddens 1994), this nostalgia appears paradoxically today more as a lever of changes and innovations than the simple symptom of a passive traditionalism. By relying on recent enquiry’s results, we’ll show how, through individual’s initiatives it contributes today to imagine a new food modernity.

 

Développement durable et...

Développement durable et agriculture durable : Appropriation des concepts et expression des résistances

Elisabeth Michel-Guillou

Cette étude a pour objectif de mettre en évidence l’appropriation des concepts de développement durable et d’agriculture durable par des agriculteurs et les formes de résistance qui en découlent. S’intéresser à l’appropriation de concepts globaux par des communautés locales implique de tenir compte des formes de résistances qui peuvent expliquer pourquoi certaines pratiques sont peu appliquées bien qu’elles soient majoritairement approuvées. Pour ce faire, 21 agriculteurs bretons impliqués dans des démarches agricoles différentes (agricultures : biologique, de conservation des sols, conventionnelle) ont été interviewés sous forme d’entretien semi-directifs. L’analyse de type qualitative montre des variabilités dans la représentation sociale du développement et de l’agriculture durables et par conséquent des formes différentes de résistance. Elle met également en relief les oppositions entre groupes sur lesquelles se fondent ses résistances.

Sustainable development and sustainable agriculture: appropriation of concepts and expression of resistances
This study explores the appropriation of the concepts of sustainable development and sustainable agriculture by farmers, and the forms of resistance that follow from them. Studying the appropriation of global concepts by local communities involves taking into account the forms of resistance that might explain why practices are rarely implemented even though they are widely approved. In this study, 21 farmers from Brittany, France involved in one of three different agricultural methods (organic, conventional or soil preservation agricultures), were interviewed in semi-structured interviews. The qualitative analysis shows variabilities in the social representation of sustainable development and sustainable agriculture and thus points to various forms of resistance. It also highlights the oppositions between groups on which those resistances are based.

 

Minorités et représentations...

Minorités et représentations sociales : L'information des populations dans le voisinage d'installations industrielles dangereuses

Marc Poumadere, Raquel Bertoldo

L’information des populations vivant à proximité d’installations dangereuses fait partie du modèle standard de la prévention des risques industriels (Directive Seveso en Europe, Right-to-Know aux Etats-Unis). Certaines des communautés exposées à des risques chroniques et accidentels paraissent de plus socio économiquement démunies comparativement au reste de la population (Graham et al. 1999 ; Gaillard et al. 2010). Le droit de savoir, emblématique de l’évolution de la pensée du risque et de sa gestion, repose sur un postulat et une attente opérationnelle : les personnes et les groupes informés des risques encourus et de la conduite à tenir s’en sortiront mieux en cas d’accident. Cette situation est toutefois problématique d'un point de vue psychosociologique. Blondiaux et Sintomer (2002) relèvent l'importance croissante accordée par les acteurs publics au débat, à la participation, à la concertation, qu'ils subsument sous l'expression d'impératif délibératif. Dans le contexte français, outre le fait que la gestion publique demeure sous la double empreinte du formalisme et du centralisme, se pose la question de mieux comprendre comment le citoyen psychosocial (Castro, 2012) s'adapte à ces dispositifs, y compris en y résistant. L'inexorable volonté d'information (comme en témoigne l'élargissement de la règlementation à la concertation après l'accident d'AZF à Toulouse) rencontre en effet une population riveraine dont l’identité sociale s’est partiellement construite dans la proximité de l’installation, précisément en atténuant l'éventualité d’un risque d’accident qui, dans la grande majorité des cas, ne se produira jamais (Poumadère, 2009). Cette situation, caractérisée par des relations de voisinage et des accommodements entre une population et une installation industrielle potentiellement dangereuse, semble demeurer un impensé en psychologie et gestion des risques. A partir du concept des représentations sociales, et après avoir posé les principales caractéristiques de cette situation, nous approfondissons plus particulièrement (1) les problèmes liés à l’application d’une politique d’information d’origine majoritaire à une minorité (en nombre et en cognitions puisque ces personnes vivent là où le plus grand nombre déclare refuser de vivre) et (2) les principes d’une approche dialogique permettant aux gestionnaires du risque et à la population locale de partager la construction d'informations pertinentes. L’approche des communautés locales en tant que minorités sous l’influence de lois et réglementations, décrétées par une majorité et correspondant à l'assentiment du plus grand nombre, vise un renouvellement du regard sur l’information des populations et l'identité sociale.

Informing populations who live close to hazardous sites is part of the standard model of industrial risk prevention (Seveso II directive in Europe, Right-to-Know in the United States). Some of the communities exposed to chronic and accidental risks appear more socio-economically disadvantaged compared to the rest of the population (Graham et al., 1999, Gaillard et al., 2010). The right-to-know, emblematic of the evolution of thought on risk and its management, grounds on an assumption and an operational expectation : in case of accident, those who are well informed of the risks and what to do usually do better. However, this situation is problematic from a psychosocial perspective. Blondiaux & Sintomer (2002) point to the growing role given by policy actors to debate, participation, dialogue, which they subsume under the terms of deliberative imperative. In the French context, besides the fact that public management rests under the double imprint of formalism and centralism, the question is to better understand how the psychosocial citizen (Castro, 2012) adjusts to this imperative, including resisting to it. The relentless will to inform (as evidenced by the extension of regulation to include dialogue after the AZF explosion in Toulouse) encounters a local population whose social identity is partially constructed in the proximity of the industrial sites, specifically by attenuating the possibility of a safety hazard, which in most cases, will never happen (Poumadère, 2009). This situation, characterized by neighborly relations and accommodations between a population and a potentially dangerous industrial facility, seems to remain unthought-of in psychology and risk management. Starting with the concept of social representations, and after postulating the main features of this situation, we delve more deeply and more specifically into (1) problems related to the implementation of an information policy which is originally of majority interest to be applied to a minority (in numbers and in cognition as these people reside in the areas in which the great majority refuse to live) and (2) the principles of a dialogical approach that allows risk managers and local people to build together relevant information. This approach to local communities, considered as minorities under the influence of laws and regulations enacted by the majority, aims at renewing the outlook on public information and social identity.

 

Conflit résistance et...

Conflit, résistance et similarité. La conversion chez Proust à travers l’affaire Dreyfus

Stéphane Laurens

Moscovici illustre le mécanisme de conversion à travers l’affaire Dreyfus telle qu’elle est vécue par les personnages de Proust dans la Recherche du temps perdu. Moscovici montre que la minorité, en créant un conflit avec la majorité, attirerait l’attention de la population sur l’objet. Cette activité cognitive centrée sur l’objet conduirait à la conversion.
La réintroduction de la psychologie des personnages proustiens donne une tout autre lecture de la conversion. Le conflit social entraînerait en effet une centration et un rejet des positions minoritaires, mais cette activité cognitive conduirait surtout à l’intériorisation de cette position. Dans un conflit, ceux qui s’opposent élaborent la position de l’adversaire et tous les protagonistes qui au départ sont opposés et différents finissent, justement à force de s’opposer, à être opposés, mais similaires dans la mesure où chacun a construit la position de l’autre.
Ainsi, le conflit social rend paradoxalement les groupes ou les individus engagés dans ce conflit plus semblables.

 

Travailler dans le...

Travailler dans le contexte des nouvelles formes d'organisation du travail : de quelle(s) résistance(s) parle-t-on ?

Nicolas Chaignot

Cet article tend à discuter de la thématique de la résistance dans le champ de la psychodynamique du travail et plus particulièrement dans l'œuvre de Christophe Dejours. Les notions de « résistance du réel » et « de stratégies individuelles et collectives de défense » sont ainsi analysées pour montrer les différentes acceptations du terme de résistance. Cette discussion amène à penser la Clinique du travail, c'est à dire l'analyse des incidences psychopathologiques en situation de travail, comme un ensemble d'échecs du sujet humain et du collectif à résister à l'emprise des nouvelles formes de management.

This article aims at discussing the subject of resistance according to the approach of Psychodynamics of work and more precisely in the works of Christophe Dejours. The notions of « resistance of the real » and of « the individual and collective strategies of defense are then analysed in order to show the different meanings of resistance. This discussion leads to think that the Clinic of work, that is the analysis of psychopathological incidences in work situations, as a whole of failures of the human subject and of the collective to resist to the domination of new forms of management.

 

Transformation du monde...

Transformation du monde du travail : vers un effacement de la résistance collective

Adeline Raymond

Actuellement, l’approche collective de la tâche de travail disparaît peu à peu pour laisser place à un sentiment de solitude perçu par les travailleurs souvent synonyme de mal-être voire de souffrance. Avec les nouvelles techniques de management et l’intensification du travail, l’individualité prend forme au cœur des groupes de travail et ne permet plus un contre-pouvoir, une résistance collective, une opposition nécessaire pour préserver l’identité professionnelle et par là s’y accomplir. Cette absence d’éthique collective ne permet plus de résilience. C’est cette logique sociale qui tend à réduire les phénomènes de résistances dans le monde du travail qui sera questionnée ici, ainsi que son traitement par les sciences humaines et sociales.

résistance, souffrance au travail, intensification, éthique collective, luttes

Nowadays, collective approach of work task disappears progressively towards a solitude sense felt by workers, meaning usually discomfort or even suffering. Because of new management techniques and work intensification, individuality prevails over the work team and cannot create an opposing force, a collective resistance, a necessary opposition to preserve the professional identity and therefore flourishes. This lack of collective ethics does not permit resilience. This social trend leading to reducing resistance at work will be discussed here, and also the way the social and human sciences analyze it.

 

L homme qui...
Faut-il avoir peur...
Être indien en...

Être indien en France

Sadanand Kesri, Jeanine Mudryk

 

Les politiques sont...
Rompiendo el cerco...

Rompiendo el cerco

Monica Iglesias Vasquez

 

Argumentum Journal of...

Argumentum. Journal of the Seminar of Discursive Logic

Ioan-Alexandru Gradinaru, Camelia Gradinaru

 

Colère et temps...

Colère et temps, Peter Sloterdijk

Frederic Rousseau

 

L emprise et...

L’emprise et ses dérives

Camille Dossou

 

A propos de...