Logo numerev
Cahiers de Psychologie Politique

Image1

Cet ouvrage propose des repères pour identifier et comprendre, par-delà leurs manifestations immédiates, les changements en cours dans l'espace public contemporain.

Que penser, par exemple, de la brutalité de ces chiffres : 8 % d'adhérents pour les partis politiques et 2 % de syndicalistes dans la France de 2004 ? S'agit-il d'une désaffection pour l'engagement collectif ou est-ce le signe d'une redéfinition en profondeur du rapport de l'individu aux grandes institutions qui ont longtemps structuré les choix et les adhésions populaires ? L'évolution de la programmation télévisuelle avec le quasi-remplacement des émissions politiques par les talk-show donnant la parole aux gens « ordinaires » en lieu et place de la parole institutionnelle est-elle emblématique d'une évolution durable ? De même, les dispositifs des « conférences de citoyens » ou des « forums hybrides » pour traiter des enjeux éthiques de la science reflètent-ils une volonté partagée de mise en responsabilité des acteurs sociaux et préfigu­rent-ils un renouveau de la démocratie ?

Que penser aussi de toutes les déclinaisons « très tendance » autour du e-gouvernement et de la e-démocratie ? Peut-on suivre les discours enchantés qui associent la revitalisation sociale au développement rapide des technologies de l'information et de la communication ? Une description minutieuse de leur insertion dans le champ politique ou syndical montre plutôt un affrontement de logiques. D'un côté, la mise en place d'une nouvelle gestion publique fondée sur la rationalisation de l'État et l'instauration d'un rapport de consommation non engageant avec l'individu, de l'autre, la prévalence d'un lien citoyen où le conflit n'est pas nié et où la conception de l'action collective reste positive.

Enfin, l'éclairage volontairement ouvert à différentes aires culturelles (océan Indien, Europe, Amérique du Nord), devrait permettre au lecteur de se faire une opinion en ne restant pas prisonnier d'un regard par trop local.

Jean MOUCHON est professeur à l'Université Paris X-Nanterre. Il dirige le DEA et le Centre de recherches (CRIS, EA 1738) en sciences de l'information et de la communication. Il est président d'honneur de la SFSIC.

ISBN : 2-915960-06-2

Image2

960068

www.espritdulivre-editions.com

22,00 €


Tweet